Le "116 000" aussi

Le « 116 000 » : les enfants disparus.

 

 « SOFI-ADFI 94 » n’est pas indifférente à ce douloureux problème, il arrive que des disparitions inquiétantes proviennent de mouvements à caractère sectaire : À l’occasion de la journée internationale le 25 MAI  des enfants disparus, un numéro d’appel a été mis en place pour les familles d’enfants disparus : le 116 000.

Le 116 000, numéro gratuit dans toute l'Europe, permet de fournir aux familles un interlocuteur à l'écoute et une aide concernant les démarches à suivre, qu'elles soient administratives ou judiciaires, ainsi qu'une orientation vers un soutien psychologique si nécessaire.

Quelques conseils en cas de disparition de votre enfant
Il existe trois types de disparitions : la fugue ou la disparition, l'enlèvement par un parent ou la disparition de majeur.

En cas de fugue ou de disparition inquiétante :
1.  Gardez votre calme afin d'être efficace dans vos recherches. Faites-vous aider lors de vos recherches par un membre de la famille ou des amis proches.
2. Avant de contacter les services de police ou de gendarmerie, essayez de contacter les membres de votre famille qui habitent près de chez vous ainsi que les amis de votre enfant, et surtout leurs parents (ceci est très important : les enfants peuvent mentir croyant aider leur copain).
 3. Si ces premières démarches n'ont rien donné, signalez la disparition aux services de police ou de gendarmerie les plus proches. Apportez une photo récente de l'enfant.
Toute disparition de mineur, même s'il s'agit d'une fugue, est légalement considérée comme une disparition inquiétante
4. Vérifiez si votre enfant est parti avec des affaires : vêtements, sacs, téléphone portable (s'il a laissé son portable, vérifiez que la puce est bien à l'intérieur !), affaires de toilette. Cela vous donnera l'occasion de voir si aucune lettre n'a été laissée à votre attention. Regardez également si votre enfant a pris ses papiers d'identité avec lui ou s'il a des moyens de transport et de paiement.
5. Assurez-vous qu'il y a toujours quelqu'un chez vous qui peut répondre au téléphone au cas où votre enfant chercherait à vous joindre.
6. Continuez vos recherches même après avoir signalé la disparition à la police : votre rôle actif dans les recherches est prépondérant. Vous connaissez votre enfant et ses habitudes mieux que personne. Beaucoup de parents retrouvent eux-mêmes leur enfant.

Telephone