Le mot race...

Le 12 juillet à 21 heures, il s'agit du premier amendement adopté, fortement symbolique, dans le cadre du projet de révision de la Constitution: l'Assemblée nationale a supprimé jeudi à l'unanimité le mot "race" de l'article premier de la Loi fondamentale et a également interdit toute "distinction de sexe".

Dans l'article 1 réécrit, la République "assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction de sexe, d'origine ou de religion", remplaçant "sans distinction d'origine, de race ou de religion

Cette nouvelle formulation ne sera bien sûr définitive que si la révision constitutionnelle aboutit.